SNCF c/ Eorezo et autres  

TGI Paris

Commander la décision en format PDF
(N°JTL N°JTL CNR190TGI - Internet - droit des marques) :
From:
Subject: eorezo
Date: Wed, 16 Feb 2011 18:20:01 +0100
MIME-Version: 1.0
Content-Type: text/html;
charset="iso-8859-1"
Content-Transfer-Encoding: quoted-printable
Content-Location: http://www.juritel.com/documents/LDJ-1546.html
X-MimeOLE: Produced By Microsoft MimeOLE V6.00.2900.5994


eorezo
http-equiv=3Dcontent-type>

TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE PARIS

3=E8me chambre 2=E8me=20
section

N=B0RG: 09/03244
N=B0MINUTE: 3
Assignation du: 18 =
F=E9vrier=20
2009
JUGEMENT
rendu le 11 Juin =
2010
DEMANDERESSE

Soci=E9t=E9=20
NATIONALE DES CHEMINS DE FER FRANCAIS
(SNCF)
34 rue du Commandant =
Ren=E9=20
Mouchotte
75014 PARIS

repr=E9sent=E9e par Me Christophe CARON, =
avocat au=20
barreau de PARIS, vestiaire C500

D=C9FENDEURS

Soci=E9t=E9 =
EOREZO
14=20
rue Lincoln
75008 PARIS

repr=E9sent=E9e par Me Vincent =
FAUCHOUX avocat au=20
barreau de PARIS, vestiaire #P0221
 
Soci=E9t=E9 EOREZO =
GROUP,
14 rue=20
Lincoln
75008 PARIS
repr=E9sent=E9e par Me Vincent FAUCHOUX avocat =
au barreau=20
de PARIS, vestiaire #P0221

Monsieur Jean-Luc H.
[anonymis=E9 =
par=20
JURITEL]
[anonymis=E9 par JURITEL]

repr=E9sent=E9 par Me =
Vincent FAUCHOUX,=20
avocat au barreau de PARIS, vestiaire #P0221

V=E9ronique RENARD,=20
Vice-Pr=E9sident, signataire de la d=E9cision
Eric HALPHEN,=20
Vice-Pr=E9sident,
Sophie CANAS, Juge

assist=E9s de Jeanine =
ROSTAL, FF de=20
Greffier, signataire de la d=E9cision

DEBATS

A =
l=92audience du 02=20
Avril 2010
tenue en audience =
publique

JUGEMENT

Prononc=E9 par=20
remise de la d=E9cision au greffe
Contradictoire
en premier=20
ressort

FAITS. PROC=C9DURE ET PRETENTIONS DES PARTIES

La =
Soci=E9t=E9=20
Nationale des Chemins de Fers Fran=E7ais (ci-apr=E8s SNCF), =
=E9tablissement public =E0=20
caract=E8re industriel et commercial dont le capital appartient =
int=E9gralement =E0=20
l=92Etat, a pour principale mission le transport ferroviaire de =
personnes et de=20
marchandises ainsi que, dans le cadre d=92une convention de gestion, la =
gestion du=20
trafic et des circulations, l=92entretien des infrastructures techniques =
et de=20
s=E9curit=E9 du r=E9seau ferr=E9 national pour le compte de =
l=92=E9tablissement public=20
R=E9seau Ferr=E9 de France.

Elle expose avoir adopt=E9 d=E8s 1937 =
le sigle=20
=93SNCF=94, compos=E9 de quatre lettres et constituant l=92acronyme de =
=93Soci=E9t=E9=20
Nationale des Chemins de Fers Fran=E7ais=94, et justifie =EAtre =
notamment titulaire=20
des marques fran=E7aises suivantes:

- la marque =
semi-figurative =93SNCF=94=20
d=E9pos=E9e le 02 mars 2005 et enregistr=E9e sous le num=E9ro OS 3344303 =
pour d=E9signer=20
des produits et services des classes 12, 16, 18, 25, 28, 39, 41 et 43, =

- la=20
marque semi-figurative =93SNCF=94 d=E9pos=E9e le 14 ao=FBt 2008 et =
enregistr=E9e sous le=20
num=E9ro 08 3594312 pour d=E9signer des produits et services des classes =
9, 16, 18,=20
24, 35, 36, 38 et 39,
- la marque verbale =93SNCF=94 d=E9pos=E9e le =
19 avril 2006 et=20
enregistr=E9e sous le num=E9ro 06 3424107 pour d=E9signer des produits =
et services des=20
classes 12, 35, 37, 39, 41 et 42,
- la marque verbale =93TGV=94 =
d=E9pos=E9e le 17=20
ao=FBt 1988 en renouvellement d=92un d=E9p=F4t ant=E9rieur effectu=E9 le =
17 ao=FBt 1978,=20
enregistr=E9e sous le num=E9ro 1566899 et renouvel=E9e en dernier lieu =
le 31juillet=20
2008 pour d=E9signer des produits et services des classes 3, 4, 8, 11, =
12, 16, 18,=20
21,  24, 25, 35, 39,41 et 42,
- la marque verbale =
=93TRANSILIEN=94 d=E9pos=E9e=20
le 29 avril 1999 et enregistr=E9e sous le num=E9ro 99 789356 pour =
d=E9signer des=20
produits et services des classes 9, 12, 38 et 39.

Elle ajoute =
avoir cr=E9=E9=20
en juin 2000 la premi=E8re agence de voyage en ligne accessible =E0 =
l=92adresse=20
=93voyages-sncf.com=94 et pr=E9cise que ce site, qui repr=E9sente en =
2008 vingt-cinq=20
pour cent de ses parts de vente avec plus de neuf millions de visiteurs =
en=20
moyenne par mois, propose aux internautes des services de location de =
voitures,=20
des locations de vacances, des chambres d=92h=F4tel, des s=E9jours cl=E9 =
en main et =E0 la=20
carte, des visites de mus=E9es ou encore des spectacles.

Elle a =
ainsi=20
proc=E9d=E9 au d=E9p=F4t des marques suivantes:

- la marque =
fran=E7aise=20
semi-figurative =93VOYAGES-SNCF.COM=94 d=E9pos=E9e le 19 janvier 2007 et =
enregistr=E9e=20
sous le num=E9ro 3475835 pour d=E9signer des produits et services des =
classes 9, 16,=20
35, 38, 39, 41, 42 et 43
- la marque internationale verbale=20
=93VOYAGES-SNCF.COM=94 enregistr=E9e le 29 juin 2007 sous le num=E9ro =
958152 et visant=20
des produits et services des classes 9,16, 35, 38, 39, 41, 42 et 43, =

- la=20
marque fran=E7aise semi-figurative =93VOYAGES-SNCF=94 d=E9pos=E9e le 11 =
juin 2001 et=20
enregistr=E9e sous le num=E9ro 3104790 en classes 9, 35, 38, 39 et=20
42.

Indiquant avoir d=E9couvert que le site accessible =E0 =
l=92adresse=20
hftp://www.lo.st , lequel reprend la charte graphique et les =
fonctionnalit=E9s du=20
moteur de recherche GOOGLE, utilisait et reproduisait, sans =
autorisation, les=20
marques selon elle notoires ci-dessus =E9num=E9r=E9es afin de diriger =
l=92internaute=20
vers des produits et services identiques ou similaires =E0 ceux =
qu=92elle-m=EAme=20
propose, la SNCF a fait proc=E9der le 22 octobre 2008 =E0 un constat sur =
intemet par=20
l=92Agence pour la Protection des Programmes (ci-apr=E8s APP), puis le =
05 novembre=20
2008 =E0 un constat par le minist=E8re de Ma=EEtre Melik MARCIREAU, =
clerc habilit=E9 aux=20
constats au sein de la SCP Fr=E9d=E9ric PROUST et David BUZY, lluissiers =
de Justice=20
associ=E9s =E0 PARIS 17=E8me

La soci=E9t=E9 OVH, h=E9bergeur du =
site litigieux, a,=20
par courrier en date du 1 1 d=E9cembre 2008 et en ex=E9cution d=92une =
ordonnance sur=20
requ=EAte du 05 d=E9cembre 2008 lui enjoignant de communiquer =
l=92int=E9gralit=E9 des=20
donn=E9es personnelles permettant d=92identifier l=92=E9diteur =
et l=92auteur du site=20
litigieux, inform=E9 la SNCF que les serveurs sur lesquels est =
h=E9berg=E9 le site=20
lo.st sont lou=E9s par la soci=E9t=E9 EOREZO et que le r=E9servataire du =
nom de domaine=20
=93lo.st=94 est Monsieur Jean-Luc H., pr=E9sident du directoire de =
ladite=20
soci=E9t=E9.

C=92est dans ce contexte que la SNCF a, selon actes =
d=92huissier en=20
date du 18 f=E9vrier 2009, fait assigner la soci=E9t=E9 anonyme EOREZO, =
la soci=E9t=E9 par=20
actions simplifi=E9e EOREZO GROUP et Monsieur Jean-Luc H. devant le =
Tribunal de=20
Grande Instance de PARIS pour
atteinte =E0 ses marques notoires =
=93SCNF=94, =93TGV=94,=20
=93TRANSILIEN=94, =93VOYAGES-SNCF.CQM=94 et =93VQYAGES-SNCF=94 et =
violation des articles L.l=20
15-33 et L.121-l du Code de la consommation aux fins d=92obtenir, outre =
des=20
mesures d=92interdiction et de publication du jugement =E0 intervenir, =
paiement de=20
dommages-int=E9r=EAts et d=92une indemnit=E9 au titre de l=92article 700 =
du Code de=20
proc=E9dure civile, le tout sous le b=E9n=E9fice de l=92ex=E9cution=20
provisoire.

Dans ses conclusions r=E9capitulatives signifi=E9es =
le 09 octobre=20
2009, auxquellesil est express=E9ment r=E9f=E9r=E9, la SNCF demande au =
Tribunal=20
de:

A titre pr=E9liminaire,
- constater que les pi=E8ces =
adverses n=B0 32,=20
33 et 34 sont des captations d=92=E9cran qui n=92ont aucune valeur =
probante et que la=20
partie adverse se constitue, illicitement, une preuve =E0 elle-m=EAme, =
en=20
cons=E9quence,
- dire et juger que les pi=E8ces adverses n0 32, 33 et =
34 doivent=20
=EAtre =E9cart=E9es des d=E9bats,
et,
- constater que, au moment =
de la d=E9livrance=20
de l=92acte d=92assignation, Monsieur Jean-Luc H. est titulaire du nom =
de domaine=20
http://www.lo.st et Pr=E9sident du Directoire de la soci=E9t=E9 EOREZO,=20

- constater que la soci=E9t=E9 EOREZO GRQUP est la holding =
charg=E9e=20
d=92administrer les diff=E9rentes activit=E9s de ses filiales et =
notamment celles de=20
la soci=E9t=E9 EOREZO de sorte qu=92elle est =E9troitement li=E9e =E0 =
l=92activit=E9 commerciale=20
du site http ://www.lo.st,
- constater que le constat d=92agent =
asserment=E9, en=20
date du 22 octobre 2008, vers=E9 =E0 la proc=E9dure en pi=E8ce n=B0 9, a =
=E9t=E9 diligent=E9 par=20
la SNCF en dehors du champ de comp=E9tence de l=92article L. 331-2 du =
Code de la=20
propri=E9t=E9 intellectuelle et qu=92il s=92agit d=92un =E9l=E9ment de =
preuve d=92une=20
contrefa=E7on de marque dont la force probante rel=E8ve de =
l=92appr=E9ciation souveraine=20
des juges du fond,
- constater que l=92ordonnance rendue par le juge =
des=20
requ=EAtes, le 5 d=E9cembre 2008, l=92a =E9t=E9 sur la requ=EAte de la =
SNCF =E0 l=92encontre de=20
la soci=E9t=E9 OVH qui est la personne =E0 laquelle elle est oppos=E9e =
qui a donc re=E7u=20
une copie de ladite requ=EAte accompagn=E9e de ses pi=E8ces,
en=20
cons=E9quence,
- d=E9bouter les d=E9fenderesses de leur demande =
de mise hors=20
de cause de Monsieur Jean-Luc H. et de la soci=E9t=E9 EOREZO=20
GROUP,
- d=E9bouter les d=E9fenderesses de leur demande de =
nullit=E9 du=20
constat d=92agent asserment=E9, en date du 22 octobre 2008, vers=E9 =E0 =
la proc=E9dure en=20
pi=E8ce n=B0 9,
- d=E9bouter les d=E9fenderesses de leur demande de =
nullit=E9 de=20
l=92ordonnance du juge des requ=EAtes en date du 5 d=E9cembre =
2008,

A titre=20
principal,
- constater que le pr=E9tendu partenariat conclu avec =
le moteur=20
de recherche Google est inopposable =E0 la demanderesse qui est un tiers =
audit=20
contrat et que, en tout =E9tat de cause, les d=E9fenderesses sont =
all=E9es bien=20
au-del=E0 de ce que ledit partenariat les autorisait de faire, causant =
de ce fait=20
un pr=E9judice =E0 la demanderesse,
- constater que les marques =
verbales=20
fran=E7aises =AB SNCF =BB, =ABTGV =BB, =ABTRANSILIEN =BB, =AB =
VOYAGES-SNCF.COM =BB et =AB=20
VOYAGES-SNCF =BB sont des marques renomm=E9es pour des produits et =
services non=20
similaires =E0 ceux d=E9sign=E9s dans l=92enregistrement et, mieux =
encore, des marques=20
notoires connues d=92une large fraction du public,
- constater =
que le=20
moteur de recherche =AB lo.st =BB, accessible =E0 l=92adresse internet =
suivante :=20
httu://www.lo.st, reproduit ou imite, illicitement, les marques notoires =
de la=20
SNCF et notamment les signes =AB SNCF =BB, =ABTGV=BB, =AB TRANSILIEN =
=BB, =ABvoyages-sncf com=20
=BB et =ABVOYAGES-SNCF =BB,
- constater que ces reproductions ou =
imitations=20
r=E9sultent soit de la reproduction pure et simple de la marque notoire =
=AB SNCF=BB=20
sur la page d=92accueil du site =AB lo.st =BB, soit de la reproduction =
des marques =AB=20
SNCF=BB et =AB TGV=BB sur l=92adresse un d=92un lien commercial, soit de =
l=92utilisation des=20
signes notoires =AB SNCF =BB, =ABTGV =BB, =AB TRANSILIEN =BB, =
=ABVOYAGES-SNCF.COM=BB et =AB=20
VOYAGES-SNCF =BB, par le moteur de recherche litigieux, =E0 titre de =
mot-cl=E9,
-=20
constater que le moteur de recherche =AB lo.st =BB renvoie =
l=92internaute, lors de sa=20
requ=EAte avec les signes notoires =AB SNCF =BB, =AB TGV =BB, =
=ABTRANSILIEN =BB =AB=20
VOYAGES-5NCF.COM =BB et =AB VOYAGES-SNCF =BB, vers des liens commerciaux =
qui proposent=20
des produits et services concurrents =E0 ceux de la =
SNCF,
- constater que=20
ces liens commerciaux b=E9n=E9ficient d=92un emplacement privil=E9gi=E9 =
puisqu=92ils sont=20
situ=E9s, dans la liste de r=E9sultats, avant les sites officiels de la=20
SNCF,
- constater que ces reproductions ou imitations illicites =
des=20
marques notoires de la SNCF, dans le moteur de recherche =AB lo.st =BB, =
sont=20
parfaitement injustifi=E9es et constituent un grave pr=E9judice moral et =
patrimonial=20
=E0 l=92encontre de la SNCF et une violation des dispositions du Code de =
la=20
consommation,
- constater que les soci=E9t=E9s EOREZO et Monsieur =
Jean-Luc H.=20
induisent le consommateur en erreur car la pr=E9sentation du moteur de =
recherche=20
litigieux est de nature =E0 faire croire =E0 l=92internaute, d=92une =
part, que la SNCF=20
est un partenaire officiel dudit site, d=92autre part, que les produits =
et=20
services propos=E9s sont ceux de la SNCF,
- constater que les =
soci=E9t=E9s=20
EOREZO et Monsieur Jean-Luc H., en leur qualit=E9 d=92=E9diteurs et =
d=92auteur du site=20
litigieux, engagent leur responsabilit=E9 civile, sans notification =
pr=E9alable=20
contrairement =E0 un fournisseur d=92h=E9bergement, car ils d=E9ploient =
une activit=E9 de=20
r=E9gie publicitaire, mettent =E0 la disposition des annonceurs, =E0 =
titre de=20
mot-cl=E9s, les marques notoires de la SNCF, et d=E9cident de la =
pr=E9sentation et de=20
l=92emplacement des annonces et, enfin, incitent les annonceurs, avec le =
syst=E8me=20
d=92un =AB co=FBt par clic =BB,
- constater que les soci=E9t=E9s =
EOREZO ne peuvent pas se=20
retrancher derri=E8re leur qualit=E9 d=92h=E9bergeur du site litigieux =
puisque leur=20
activit=E9 va bien au-del=E0 d=92une simple prestation de stockage, en=20
cons=E9quence,
- dire et juger que les soci=E9t=E9s EOREZO et =
Monsieur Jean-Luc=20
H. engagent in solidum leur responsabilit=E9 civile car, en =
reproduisant =E0=20
l=92identique ou par imitation, les marques notoires de la SNCF, ils =
portent=20
atteinte, de fa=E7on parfaitement injustifi=E9e, =E0 la SNCF,
- =
condamner in=20
solidum les soci=E9t=E9s EOREZO et Monsieur Jean-Luc H. =E0 =
r=E9parer les=20
cons=E9quences =E9conomiques n=E9gatives subies par la SNCF qui =
r=E9sultent du=20
d=E9tournement de client=E8le dont la SNCF est victime et cela, =E0 =
hauteur de 150.000=20
euros =E0 parfaire,
- condamner in solidum les soci=E9t=E9s =
EOREZQ et Monsieur=20
Jean-Luc H. =E0 r=E9parer le pr=E9judice subi par la SNCF qui =
r=E9sulte des=20
b=E9n=E9fices que les d=E9fendeurs ont r=E9alis=E9 en utilisant les =
marques d=92autrui et=20
cela, =E0 hauteur de 150.000 euros =E0 parfaire,
- condamner in =
solidum les=20
soci=E9t=E9s EOREZO et Monsieur Jean-Luc H. =E0 r=E9parer le =
pr=E9judice subi par la=20
SNCF qui r=E9sulte de la violation du Code de la consommation car la =
pr=E9sentation=20
trompeuse des liens commerciaux et la position illicite de la marque =AB =
SNCF =BB,=20
sur la page d=92accueil du site litigieux, sont de nature =E0 faire =
croire =E0=20
l=92internaute, d=92une part, que la SNCF est un partenaire officiel =
dudit site,=20
d=92autre part, que les produits et services propos=E9s sont ceux de la =
SNCF et=20
cela, =E0 hauteur de 10.000 euros =E0 parfaire,
- condamner in =
solidum les=20
soci=E9t=E9s EOREZO et Monsieur Jean-Luc H. =E0 r=E9parer le =
pr=E9judice moral subi=20
par la SNCF qui r=E9sulte de la forte perte d=92image dont elle est =
victime et de la=20
forte atteinte =E0 sa r=E9putation et cela, =E0 hauteur de 100.000 euros =
=E0=20
parfaire,
- faire interdiction aux soci=E9t=E9s EOREZO et =E0 =
Monsieur=20
Jean-Luc H. de faire usage, =E0 quelque titre que ce soit, des =
signes =ABSNCF=20
=BB, =ABTGV =BB, =AB TRANSILIEN =BB, =AB VOYAGES-SNCF.COM =BB et =
=ABVOYAGES-SNCF=BB, =E0 l=92identique=20
ou par imitation, ou de tout autre signe dont la SNCF serait titulaire, =
sous=20
=E0streinte de 10.000 euros par infraction constat=E9e =E0 compter de la =
signification=20
de la d=E9cision =E0 intervenir,

En tout =E9tat de cause,
- =
ordonner la=20
publication de la d=E9cision =E0 intervenir sous forme de communiqu=E9s =
dans cinq=20
journaux fran=E7ais ou =E9trangers, au choix du demandeur et aux frais =
des=20
d=E9fendeurs, sans que le co=FBt de chaque publication n=92exc=E8de la =
somme de 10.000=20
euros HT,
- ordonner la publication de la d=E9cision =E0 =
intervenir, en=20
int=E9gralit=E9, en partie sup=E9rieure du site internet litigieux, =
pendant une dur=E9e=20
de 30 jours cons=E9cutifs, aux adresses internet=20
suivantes:
http://lo.st
www.lo.st
http://www.lo.st
- pro=
noncer=20
l=92ex=E9cution provisoire de la d=E9cision =E0 intervenir nonobstant =
appel et sans=20
caution,
- condamner in solidum les soci=E9t=E9s EOREZO et =
Monsieur Jean-Luc=20
H. =E0 payer =E0 la SNCF la somme de 20.000 euros au titre de =
l=92article 700 du=20
Code de proc=E9dure civile ainsi qu=92aux entiers d=E9pens qui pourront =
=EAtre recouvr=E9s=20
directement par le Cabinet Christophe
CARON, conform=E9ment =E0 =
l=92article 699 du=20
Code de proc=E9dure civile.

Dans leurs derni=E8res =E9critures en =
date du 04=20
d=E9cembre 2009, auxquelles il est pareillement renvoy=E9, la =
soci=E9t=E9 EOREZO, la=20
soci=E9t=E9 EOREZO GROUP et Monsieur Jean-Luc H. entendent =
voir:
- dire et=20
juger que Monsieur Jean-Luc H. et la soci=E9t=E9 EOREZO GROUP sont =
=E9trangers aux=20
faits de la cause,
- d=E9clarer Monsieur Jean-Luc H. et la =
soci=E9t=E9 EOREZO=20
GROUP hors de cause,
- rejeter l=92ensemble des demandes =
form=E9es par la=20
SNCF =E0 leur encontre,
- dire et juger que le proc=E8s-verbal =
de constat n=B0=20
08/0852 dress=E9 par l=92agent asserment=E9 de l=92Agence pour la =
Protection des=20
Programmes est entach=E9 de nullit=E9,
- =E9carter des d=E9bats =
la pi=E8ce n=B0 9=20
communiqu=E9e par la demanderesse et intitul=E9e =93PV de constat du 22 =
octobre 2008=20
de l=92APP=94,
- dire et juger que la soci=E9t=E9 EOREZO a la =
qualit=E9=20
d=92interm=E9diaire technique b=E9n=E9ficiant des dispositions des =
articles 6-1-2 et=20
6-1-7 de la loi n=B0 2004-575 du 21juin 2004 pour la confiance dans =
l=92=E9conomie=20
num=E9rique (ci-apr=E8s LCEN),
- dire et juger que la =
soci=E9t=E9 EOREZO n=92a pas=20
engag=E9 sa responsabilit=E9 dans le cadre de l=92exploitation du moteur =
de recherche=20
LO.ST qui r=E9f=E9rence des donn=E9es index=E9es communiqu=E9es =E0 la =
soci=E9t=E9 EOREZO par un=20
tiers,
- dire et juger que l=92ordonnance du Pr=E9sident du =
Tribunal de=20
Grande Instance de PARIS du OS d=E9cembre 2008, dont ni la version =
originale, ni=20
la requ=EAte correspondante, ni les pi=E8ces jointes n=92ont =E9t=E9 =
port=E9es =E0 la=20
connaissance de la soci=E9t=E9 EOREZO, est entach=E9e de =
nullit=E9,
- dire et=20
juger que la soci=E9t=E9 EOREZO n=92a pas =E9t=E9 destinataire d=92une =
notification du=20
caract=E8re illicite des faits litigieux conforme aux dispositions de =
l=92article=20
6-1-5 de la LCEN,
- dire et juger que la SNCF ne justifie pas de =
la=20
notori=E9t=E9 des marques qu=92elle invoque,
- dire et juger que =
la SNCF ne=20
justifie d=92aucune atteinte, sur le fondement de l=92article L.713-5 du =
Code de la=20
Propri=E9t=E9 Intellectuelle, aux marques qu=92elle =
invoque,
- dire et juger=20
que la SNCF ne justifie pas des diff=E9rents chefs de pr=E9judices =
qu=92elle=20
invoque,
- dire et juger que la SNCF est mal fond=E9e =E0 =
solliciter la=20
r=E9paration d=92une atteinte all=E9gu=E9e =E0 une marque notoire, sur =
le fondement de=20
l=92article L.716-14 du Code de la Propri=E9t=E9 =
Intellectuelle,
- dire et=20
juger que la SNCF est mai fond=E9e =E0 solliciter la publication =
judiciaire de la=20
d=E9cision =E0 intervenir sur le fondement des articles L.7 16-13 et L. =
716-16 du=20
Code de la Propri=E9t=E9 Intellectuelle,
- rejeter en tout =
hypoth=E8se la=20
demande de publication judiciaire,
- d=E9bouter la SNCF pour le =
surplus de=20
ses demandes,
- condamner la SNCF =E0 payer =E0 Monsieur =
Jean-Luc H. et aux=20
soci=E9t=E9s EOREZO et EOREZO GROUP la somme de 15.000 euros chacun au =
titre de=20
l=92article 700 du Code de proc=E9dure civile ainsi qu=92aux entiers=20
d=E9pens.

L=92ordonnance de cl=F4ture a =E9t=E9 rendue le 1 1 =
mars=20
2010.

MOTIFS DE LA D=C9CISION

- Sur la demande de rejet de =

pi=E8ces

Attendu que la SNCF entend liminairement voir =E9carter =
des d=E9bats=20
les pi=E8ces adverses n=B0 32, 33 et 34 aux motifs qu=92il s=92agit de =
copies d=92=E9cran de=20
sites internet d=E9pourvues selon elle de toute valeur probante et que =
la partie=20
d=E9fenderesse se constituerait par ce biais une preuve pour =
elle-m=EAme, violant=20
ainsi l=92adage =93Nul ne se constitue une preuve =E0 soi =
m=EAme=94;

Mais attendu=20
qu=92il convient de relever d=92une part que ces pi=E8ces sont =
constitu=E9es de=20
captations de pages de sites de moteurs de recherche sur internet tiers =
au=20
pr=E9sent litige, et ne peuvent donc =EAtre consid=E9r=E9es comme des =
preuves =E9tablies=20
pour soi m=EAme, et d=92autre part que l=92appr=E9ciation de leur force =
probante rel=E8ve=20
de l=92appr=E9ciation du Tribunal statuant au fond;

Que la =
demande =E0 ce titre=20
ne pourra d=E8s lors qu=92=EAtre rejet=E9e.

- Sur les =
demandes de mise hors=20
de cause

*    Sur la mise hors de cause de =
Monsieur=20
Jean-Luc H.

Attendu qu=92il r=E9sulte des pi=E8ces vers=E9es aux =
d=E9bats que le=20
nom de domaine =93lo.st=94 a initialement =E9t=E9 enregistr=E9 le 31 =
octobre 2008 par=20
Monsieur Jean-Luc H., par ailleurs pr=E9sident du directoire de la =
soci=E9t=E9 anonyme=20
EOREZO;

Que cependant, il n=92est ni d=E9montr=E9, ni m=EAme =
all=E9gu=E9, que=20
Monsieur Jean-Luc H. exploiterait ou aurait exploit=E9, =E0 titre =
personnel, le site=20
internet accessible depuis ce nom de domaine, ledit site, et les =
fonctionnalit=E9s=20
qu=92il offre, =E9tant seuls en cause dans le cadre de la pr=E9sente=20
instance;

Que d=E8s lors, Monsieur Jean-Luc H., dont il n=92est =
pas plus=20
pr=E9tendu qu=92il aurait commis une faute d=E9tachable de ses fonctions =
susceptible=20
d=92engager sa responsabilit=E9 personnelle, doit =EAtre mis hors de=20
cause.

*    Sur la mise hors de cause de la =
soci=E9t=E9 EOREZO=20
GROUP

Attendu que la soci=E9t=E9 EOREZO GROUP fait valoir au =
soutien de sa=20
demande de mise hors de cause qu=92elle est une holding constitu=E9e =
dans le cadre=20
du financement de la soci=E9t=E9 EOREZO et qu=92elle n=92exerce aucune =
fonction=20
op=E9rationnelle au sein de sa filiale, qui seule exploite le site=20
www.lo.st

Qu=92il ressort en effet de son extrait Kbis, vers=E9 =
aux d=E9bats=20
par la demanderesse elle-m=EAme, qu=92elle a pour activit=E9 =
la prise de=20
participation dans toutes soci=E9t=E9s fran=E7aises ou =E9trang=E8res, =
la gestion de ces=20
particzpations, la r=E9alisation de toutes op=E9rations sur les =
titres
de=20
participations composant le portefeuille constitue

Que la SNCF se =

contente quant =E0 elle d=92affirmer que la soci=E9t=E9 EOREZO GROUP =
serait =93=E9troitement=20
li=E9e =E0 i =91exploitation du site litigieux=94 sans pr=E9ciser la =
nature de ces liens=20
ni rapporter la preuve d=92un quelconque acte qui lui soit directement =
imputable,=20
la seule identit=E9
d=92adresse entre les soci=E9t=E9s EOREZO et =
EOREZO GROUP =E9tant =E0=20
cet =E9gard insuffisant;

Qu=92il y a lieu dans ces conditions de =
prononcer=20
=E9galement la mise hors de cause de la soci=E9t=E9 EOREZO =
GROUP.

- Sur la=20
validit=E9 du proc=E8s-verbal dress=E9 le 22 octobre 2008 par l=92Agence =
pour la=20
Protection des Programmes

Attendu que les d=E9fendeurs entendent =
voir=20
prononcer la nullit=E9 du proc=E8s-verbal de constat dress=E9 le 22 =
octobre 2008 =E0 la=20
demande de la SNCF par un agent asserment=E9 de l=92Agence pour la =
Protection des=20
Programmes;

Que se pr=E9valant de l=92article L.33 1-2 du Code de =
la=20
Propri=E9t=E9 Intellectuelle qui dispose que =93outre les =
proc=E8s-verbaux des officiers=20
ou agents de police judiciaire, la preuve de la mat=E9rialit=E9 de toute =
infraction=20
aux dispositions des livres 1er, II et III du pr=E9sent code et =
de
l=92article 52=20
de la loi n=B0 85-660 du 3 juillet 1985 relative aux droits d=92auteur =
et aux droits=20
des artistes-interpr=E8tes, des producteurs de phonogrammes et de =
vid=E9o grammes et=20
des entreprises de communication audiovisuelle peut r=E9sulter des =
constatations=20
d=92agents asserment=E9s d=E9sign=E9s selon les cas par le Centre =
national de la=20
cin=E9matographie, par les organismes de defense professionnelle =
vis=E9es =E0=20
l=92article L.331-1 et par les soci=E9t=E9s mentionn=E9es au titre II du =
pr=E9sent=20
livre.=94, ils soutiennent que les agents asserment=E9s de l=92APP ne =
peuvent que=20
constater la mat=E9rialit=E9 d=92une infraction pr=E9vue aux articles =
L.335-2 et L.335-3=20
du Code de la Propri=E9t=E9 Intellectuelle, c=92est-=E0-dire =
exclusivement en mati=E8re de=20
propri=E9t=E9 litt=E9raire et artistique;

Qu=92arguant du fait =
que le pr=E9sent=20
constat a =E9t=E9 r=E9alis=E9 sur la seule base des droits de marque de =
la SNCF, ils=20
estiment que l=92agent asserment=E9 a manifestement outrepass=E9 les =
pouvoirs qui lui=20
sont conf=E9r=E9s par ce texte et que son proc=E8s-verbal est d=E8s lors =
entach=E9 d=92une=20
nullit=E9 de fond;

Mais attendu que, conform=E9ment =E0 =
l=92article L.716-7,=20
alin=E9a 1er du Code de la Propri=E9t=E9 Intellectuelle, la preuve de la =
contrefa=E7on=20
peut =EAtre rapport=E9e par tous moyens;

Que d=E8s lors, ce =
constat, quand bien=20
m=EAme il a =E9t=E9 r=E9alis=E9 en dehors du champ de comp=E9tence des =
agents asserment=E9s de=20
l=92APP, constitue un =E9l=E9ment de preuve des faits litigieux, =E9tant =
observ=E9 qu=92il=20
ne s=92agit pas d=92un acte d=92huissier relevant du r=E9gime des =
nullit=E9s instaur=E9=20
par le Code de proc=E9dure civile, mais de simples constatations =
soumises =E0=20
l=92appr=E9ciation du Tribunal;

Que la demande en nullit=E9 dudit =
proc=E8s-verbal=20
sera en cons=E9quence rejet=E9e.

- Sur la nullit=E9 de =
l=92ordonnance sur requ=EAte=20
rendue le 05 d=E9cembre 2008

Attendu qu=92il a =E9t=E9 =
pr=E9c=E9demment expos=E9 que la=20
SNCF a sollicit=E9 devant le Tribunal de Grande Instance de PARIS, par =
requ=EAte en=20
date du 05 d=E9cembre 2008, la communication par la soci=E9t=E9 OVH, en =
sa qualit=E9=20
d=92h=E9bergeur du site accessible =E0 l=92adresse http://www.lo.st, des =
donn=E9es=20
personnelles de nature =E0 lui permettre d=92identifier l=92=E9diteur et =
l=92auteur de ce=20
site

Qu=92il a =E9t=E9 fait droit =E0 sa demande par ordonnance =
pr=E9sidentielle en=20
date du m=EAme jour;

Que pour conclure =E0 la nullit=E9 de cette =
ordonnance, et=20
subs=E9quemment =E0 la nullit=E9 de la requ=EAte et des pi=E8ces y =
annex=E9es, les=20
d=E9fendeurs font valoir que seule une version incompl=E8te de cette =
d=E9cision, =E0=20
laquelle n=92=E9taient au surplus jointes ni la requ=EAte, ni les =
pi=E8ces vis=E9es, leur=20
a =E9t=E9 adress=E9e par la soci=E9t=E9 OVH, ce en violation de =
l=92article 495, alin=E9a 3 du=20
Code de proc=E9dure civile qui impose qu=92une copie de la requ=EAte et =
de=20
l=92ordonnance soit laiss=E9e =E0 la personne =E0 laquelle elle est =
oppos=E9e;

Que=20
cependant il est justement soutenu en demande que l=92article 495 =

sus-cit=E9 dispose=20
qu=92une copie de la requ=EAte et de l=92ordonnance doit =EAtre =
laiss=E9e =E0 la personne =E0=20
laquelle elle est oppos=E9e, mais non =E0 toute personne =E0 laquelle =
elle est=20
susceptible de l=92=EAtre;

Qu=92en l=92esp=E8ce, il est =E9tabli =
que ladite=20
ordonnance a valablement =E9t=E9 signifi=E9e =E0 la soci=E9t=E9 OVH, =E0 =
laquelle elle =E9tait=20
oppos=E9e en vue d=92obtenir la communication des donn=E9es personnelles =
relatives au=20
site =93lo.st=94, la SNCF n=92ayant pas =E9t=E9 en mesure d=92avoir =
acc=E8s =E0 ces informations=20
et =E9tant d=E8s lors =E0 cette date dans l=92ignorance de =
l=92implication =E9ventuelle des=20
d=E9fendeurs =E0 la pr=E9sente instance;

Qu=92il ne saurait en =
cons=E9quence lui=20
=EAtre reproch=E9 de ne pas avoir laiss=E9 une copie de l=92ordonnance =
et de la requ=EAte=20
=E0 ces derniers, sauf =E0 priver de toute port=E9e les dispositions de =
l=92article 6-11=20
de la loi n=B0 2004-575 du 21juin 2004 pour la confiance dans =
l=92=E9conomie=20
num=E9rique;

Qu=92il y a donc lieu de rejeter la demande tendant =
=E0 voir=20
prononcer la nullit=E9 de l=92ordonnance sur requ=EAte rendue le 05 =
d=E9cembre=20
2008.

- Sur la nature de l=92activit=E9 exerc=E9e par la =
soci=E9t=E9=20
EOREZO

Attendu que la soci=E9t=E9 EOREZO revendique la qualit=E9=20
d=92interm=E9diaire technique et d=E8s lors l=92application du r=E9gime =
de responsabilit=E9=20
limit=E9e instaur=E9 par l=92article 6-1-2 de la LCEN, lequel pr=E9voit =
que =93les=20
personnes physiques ou morales qui assurent, m=EAme =E0 titre gratuit, =
pour mise a=20
disposition du public par des services de communication au public en =
ligne, le=20
stockage de signaux, d=91=E9crits, d=91images, de sons ou de messages de =
toute nature=20
fournis par des destinataires de ces services ne peuvent pas voir leur=20
responsabilit=E9 civile engag=E9e du fait des activit=E9s ou des =
informations stock=E9es=20
=E0 la demande d=92un destinataire de ces services si elles n =91avaient =
pas=20
effectivement connaissance de leur caract=E8re illicite ou de faits ou=20
circonstances faisant appara=EEtre ce caract=E8re ou si, d=E8s le moment =
o=F9 elles en=20
ont eu cette connaissance, elles ont agi promptement pour retirer ces =
donn=E9es ou=20
en rendre l=92acc=E8s impossible.

Qu=92elle fait =E0 cet =E9gard =
valoir que le site=20
internet =93lo.st=94 est une interface de recherche dont les r=E9sultats =
naturels=20
proviennent exclusivement du flux de donn=E9es mis =E0 disposition, dans =
le cadre=20
d=92un accord de partenariat, par la soci=E9t=E9 GOOGLE et correspondent =
=E0 la=20
s=E9lection des pages web index=E9es par GOOGLE en r=E9ponse =E0 la =
requ=EAte saisie par=20
l=92internaute, sans qu=92elle-m=EAme exerce un quelconque contr=F4le a =
priori sur ces=20
donn=E9es;

Qu=92elle ajoute qu=92elle ne propose aucun programme =
de=20
r=E9f=E9rencement payant aupr=E8s des annonceurs, ni aucun outil de =
suggestion de=20
mots-cl=E9s, les liens sponsoris=E9s apparaissant sur son site =E9tant =
issus du=20
service AdWords de la soci=E9t=E9 GOOGLE et diffus=E9s sur son propre =
site dans le=20
cadre du programme AdSense propos=E9 par cette derni=E8re =E0 des tiers, =
sans que=20
ceux-ci aient la possibilit=E9 de modifier le rang ou la fr=E9quence des =
liens=20
commerciaux, ni d=92en ajouter ou d=92en supprimer;

Qu=92elle en =
d=E9duit que sa=20
responsabilit=E9 en tant qu=92interm=E9diaire technique ne saurait =
=EAtre engag=E9e qu=92=E0=20
condition d=92avoir eu une connaissance effective du caract=E8re =
illicite du contenu=20
diffus=E9 et qu=92il appartenait donc =E0 la SNCF de lui notifier les =
faits=20
aujourd=92hui
incrimin=E9s dans les conditions pr=E9vues =E0 =
l=92article 6-1-5 de la=20
LCEN, ce que cette derni=E8re a omis de faire;

Attendu que la =
SNCF, apr=E8s=20
avoir affirm=E9 que le pr=E9tendu partenariat mis en place avec la =
soci=E9t=E9 GOOGLE=20
n=92a pas =E9t=E9 respect=E9 et ne lui est de plus pas opposable, =
consid=E8re quant =E0 elle=20
que la soci=E9t=E9 EOREZO n=92a pas la qualit=E9 d=92h=E9bergeur, mais =
celle d=92=E9diteur de=20
contenu d=E8s lors que son r=F4le va au-del=E0 d=92une simple prestation =
de stockage=20
d=92informations;

Qu=92elle soutient =E0 cet effet que la =
d=E9fenderesse ne se=20
borne pas =E0 stocker des informations de nature publicitaire fournies =
par des=20
annonceurs, mais qu=92elle d=E9cide en outre de la r=E9daction des =
annonces, de leur=20
pr=E9sentation et de leur emplacement, qu=92elle met de surcro=EEt =E0 =
disposition des=20
internautes une s=E9lection de mots-cl=E9s qui permet de faire =
appara=EEtre les=20
annonces et qu=92enfin elle incite les annonceurs =E0 augmenter la =
redevance=20
publicitaire en mettant en place le syst=E8me de =93co=FBt par =
clic=94;

Qu=92elle=20
estime en cons=E9quence que les dispositions de l=92article 6-1-5 de la =
LCEN ne sont=20
pas applicables en l=92esp=E8ce et que la responsabilit=E9 civile de la =
soci=E9t=E9 EOREZO=20
est engag=E9e dans les conditions du droit commun;

Attendu, ceci =
=E9tant=20
expos=E9, qu=92il convient de relever que la soci=E9t=E9 d=E9fenderesse, =
qui invoque un=20
partenariat mis en place avec la soci=E9t=E9 GOOGLE, notamment dans le =
cadre du=20
service AdSense offert par cette derni=E8re, pour conclure =E0 son =
absence totale de=20
contr=F4le tant sur les r=E9sultats naturels que sur les liens =
commerciaux affich=E9s=20
par le moteur de recherche =93lo.st=94, ne justifie cependant nullement =
de la=20
r=E9alit=E9 d=92un tel partenariat, s=92abstenant notamment de verser =
aux d=E9bats les=20
=93accords contractuels=94 auxquels elle fait pourtant express=E9ment =
r=E9f=E9rence dans=20
ses =E9critures;

Qu=92elle =E9choue ainsi =E0 d=E9montrer que les =
r=E9sultats=20
apparaissant =E0 la suite de la saisie d=92une requ=EAte par =
l=92internaute dans la=20
barre de recherche de son site =93lo.st=94 sont les r=E9sultats naturels =
ou les liens=20
sponsoris=E9s issus du moteur de recherche exploit=E9 par la =
soci=E9t=E9 GOOGLE,=20
qu=92elle n=92a au demeurant pas jug=E9 utile d=92attraire en la =
cause;

Qu=92elle=20
ne se propose pas plus de d=E9crire le fonctionnement du moteur de =
recherche=20
qu=92elle exploite, ni d=92apporter au Tribunal, bien qu=92elle r=E9fute =
l=92existence=20
d=92un programme de r=E9f=E9rencement payant aupr=E8s d=92annonceurs, =
les =E9l=E9ments d=92ordre=20
juridique et technique permettant d=92expliquer l=92affichage sur son =
site de liens=20
commerciaux, leur classement, ainsi que leur intitul=E9;

Qu=92il =
r=E9sulte au=20
contraire tant du constat dress=E9 le 22 octobre 2008 par l=92APP que du =

proc=E8s-verbal de constat d=92huissier dress=E9 le 05 novembre 2008 que =
les r=E9sultats=20
obtenus apr=E8s saisie d=92une requ=EAte sur le moteur de recherche =
GOOGLE diff=E8rent=20
de ceux obtenus sur le moteur de recherche =93lo.st=94 apr=E8s saisie =
d=92une requ=EAte=20
pourtant identique, de telles diff=E9rences t=E9moignant du fait que les =
liens=20
commerciaux affich=E9s ne sont pas n=E9cessairement issus du moteur de =
recherche=20
GOOGLE et que des choix ont de surcro=EEt =E9t=E9 op=E9r=E9s lors de =
leur affichage sur le=20
site =93lo. st=94

Qu=92il y a lieu en outre de relever que la =
page d=92accueil du=20
site de la d=E9fenderesse comporte, en dehors de toute requ=EAte saisie =
par un=20
internaute et donc de mani=E8re parfaitement d=E9lib=E9r=E9e, un lien =
intitul=E9 =93SNCF=94,=20
dont il a =E9t=E9 constat=E9 par l=92APP qu=92il renvoie vers une page =
de r=E9sultats pour=20
une recherche sur les termes =93voyage sncf=92, laquelle mentionne des =
liens=20
commerciaux distincts, ainsi qu=92il vient d=92=EAtre indiqu=E9, de ceux =
figurant sur le=20
moteur de recherche GOOGLE pour une m=EAme =
requ=EAte;

Attendu que la=20
soci=E9t=E9 EOREZO ne saurait compte tenu de l=92ensemble de ces =
=E9l=E9ments =EAtre=20
consid=E9r=E9e comme assurant seulement =93 le stockage de signaux, =
d=92=E9crits,=20
d=92images, de sons ou de messages de toute nature fournis par des =
destinataires=20
de ces services=94 et doit en r=E9alit=E9 =EAtre qualifi=E9e =
d=92=E9diteur d=E8s lors que, bien=20
qu=92elle s=92en d=E9fende sans toutefois rapporter la preuve contraire, =
elle a un=20
r=F4le actif dans le choix des contenus mis en ligne sur son =
site;

Qu=92elle=20
ne peut d=E8s lors b=E9n=E9ficier du r=E9gime de responsabilit=E9 =
limit=E9e instaur=E9e par=20
l=92article 6-1-2 de la LCEN et engage sa responsabilit=E9 civile dans =
les=20
conditions du droit commun.

- Sur l=92atteinte aux marques=20
notoires

Attendu qu=92aux termes de l=92article L.713-5 du Code =
de la=20
Propri=E9t=E9 Intellectuelle, =93La reproduction ou l=92imitation =
d=92une marque jouissant=20
d=92une renomm=E9e pour des produits ou des services non similaires =E0 =
ceux d=E9sign=E9s=20
dans 1 =91enregisfrement engage la responsabilit=E9 civile de son auteur =
si elle est=20
de nature =E0porterpre=92judice au propri=E9taire de la marque ou si =
cette=20
reproduction ou imitation constitue une exploitation injustifi=E9e de =
cette=20
derni=E8re.
Les dispositions de l=92alin=E9a pr=E9c=E9dent sont =
applicables =E0 l=92emploi=20
d=92une marque notoirement connue au sens de l=92article 6 bis de la =
convention de=20
Paris pour la protection de la propri=E9t=E9 industrielle =
pr=E9cit=E9e.=94;

Attendu=20
en l=92esp=E8ce qu=92il a =E9t=E9 pr=E9c=E9demment expos=E9 que la SNCF =
est titulaire des huit=20
marques suivantes:
- la marque fran=E7aise semi-figurative =93SNCF=94 =
d=E9pos=E9e le 02=20
mars 2005 et enregistr=E9e sous le num=E9ro 05 3344303 pour d=E9signer =
des produits et=20
services des classes 12, 16, 18, 25, 28, 39, 41 et 43,
- la marque =
fran=E7aise=20
semi-figurative =93SNCF=94 d=E9pos=E9e le 14 ao=FBt 2008 et =
enregistr=E9e sous le num=E9ro 08=20
3594312 pour d=E9signer des produits et services des classes 9, 16, 18, =
24, 35,=20
36, 38 et 39,
- la marque fran=E7aise verbale =93SNCF=94 d=E9pos=E9e =
le 19 avril 2006=20
et enregistr=E9e sous le num=E9ro 06 3424107 pour d=E9signer des =
produits et services=20
des classes 12, 35, 37, 39, 41 et 42,
- la marque fran=E7aise verbale =
=93TGV=94=20
d=E9pos=E9e le 17 ao=FBt 1988 en renouvellement d=92un d=E9p=F4t =
ant=E9rieur effectu=E9 le 17=20
ao=FBt 1978, enregistr=E9e sous le num=E9ro 1566899 et renouvel=E9e en =
dernier lieu le=20
31 juillet 2008 pour d=E9signer des produits et services des classes =
3,4, 8, 11,=20
12, 16, 18, 21, 24, 25, 35, 39, 41 et 42,
- la marque fran=E7aise =
verbale=20
=93TRANSILIEN=94 d=E9pos=E9e le 29 avril 1999 et enregistr=E9e sous le =
num=E9ro 99 789356=20
pour d=E9signer des produits et services des classes 9, 12, 38 et=20
39.
-    la marque fran=E7aise semi-figurative=20
=93VOYAGES-SNCF.COM=94 d=E9pos=E9e le 19janvier 2007 et enregistr=E9e =
sous le num=E9ro=20
3475835 pour d=E9signer des produits et services des classes 9, 16, 35, =
38, 39,=20
41, 42 et 43,
- la marque internationale verbale =
=93VOYAGES-SNCF.COM=94=20
enregistr=E9e le 29juin 2007 sous le num=E9ro 958152 et visant des =
produits et=20
services des classes 9. 16, 35, 38, 39, 41, 42 et 43,
- la marque =
fran=E7aise=20
semi-figurative =93VOYAGES-SNCF=94 d=E9pos=E9e le 11 juin 2001 et =
enregistr=E9e sous le=20
num=E9ro 3104790 en classes 9, 35, 38, 39 et 42;

Qu=92elle =
justifie non=20
seulement d=92un usage ancien et constant de ces marques sur =
l=92ensemble du=20
territoire fran=E7ais, de la diffusion massive de produits et services =
sous ces=20
signes et de l=92importance des investissements publicitaires =
r=E9alis=E9s pour=20
assurer leur promotion, mals
=E9galement d=92une connaissance =
effective de la=20
marque par une large fraction du public en versant aux d=E9bats un =
sondage r=E9alis=E9=20
le 03 f=E9vrier 2008 par l=92institut de sondage TNS-SOFRES et selon =
lequel 100% des=20
personnes interrog=E9es connaissent la marque =93SNCF=94, 99% des =
personnes=20
interrog=E9es connaissent la marque =93TGV=94 92% des personnes =
interrog=E9es=20
connaissent la marque =93TRANSILIEN=94 et 83% des personnes =
interrog=E9es connaissent=20
la marque =93VOYAGES-SNCF.COM=94;

Qu=92elle peut d=E8s lors =
valablement se=20
pr=E9valoir du caract=E8re notoire des marques =93SNCF=94, =93TGV=94, =
=93TRANSILIEN=94,=20
=93VOYAGES-SNCF.COM=94 et =93VOYAGES-SNCF=94 et pattant du b=E9n=E9fice =
des dispositions=20
susvis=E9es

Attendu que la SNCF incrimine en premier lieu =E0 ce =
titre la=20
reproduction de la marque notoire =93SNCF=94 en bas =E0 gauche de la =
page d=92accueil du=20
site =93lo.st=94, laquelle a en effet =E9t=E9 constat=E9e tant par =
l=92APP le 22 octobre=20
2008 que par huissier le OS novembre 2008;

Qu=92il est au surplus =
=E9tabli=20
que le lien en cause permet d=92acc=E9der =E0 une page de r=E9sultats =
correspondant =E0 la=20
recherche =93voyage sncf=92 et faisant appara=EEtre, sous l=92intitul=E9 =
=93Annonces Google=94=20
et avant le site de la demanderesse, des liens commerciaux vers des =
sites=20
proposant des s=E9j ours ou billets =E0 prix r=E9duits;

Que la =
reproduction=20
dans de telles conditions de la marque notoire =93SNCF=94 qui ne =
peut =EAtre=20
attribu=E9e qu=92=E0 la soci=E9t=E9 EOREZO s=92agissant de la page =
d=92accueil de son propre=20
site - peut conduire l=92internaute =E0 se tourner vers des sites =
concurrents, voire=20
=E0 consid=E9rer que ces sites offrant des prestations parfois de =
qualit=E9 m=E9diocre=20
sont li=E9s =E0 la SNCF, et est ainsi de nature =E0 porter pr=E9judice =
=E0 la=20
SNCF;

Qu=92elle constitue en outre une exploitation injustifi=E9e =
de ladite=20
marque, la soci=E9t=E9 EOREZO tirant ind=FBment profit de sa =
notori=E9t=E9 dans le cadre=20
de son activit=E9 de moteur de recherche, r=E9mun=E9r=E9e selon le =
syst=E8me du =93co=FBt par=20
clic=94, et ne pouvant valablement, =E0 d=E9faut d=92y avoir =E9t=E9 =
autoris=E9e et d=92informer=20
clairement le consommateur, pr=E9tendre que ce lien hypertexte est un =
raccourci de=20
recherche qui ne pr=E9senterait en lui-m=EAme aucun caract=E8re illicite =
=93d=E8s lors qu=20
=91il est de i =91int=E9r=EAt l=E9gitime, pour un moteur de recherche, =
de mettre=20
=E0 disposition des internautes des moyens de faciliter et =
d=92am=E9liorer leurs=20
recherches=94;

Que l=92atteinte =E0 la marque notoire =93SNCF=94 =
est ainsi=20
caract=E9ris=E9e;

Attendu que la soci=E9t=E9 demanderesse =
reproche en deuxi=E8me=20
lieu =E0 la soci=E9t=E9 EOREZO d=92avoir reproduit, dans le lien =
commercial et l=92adresse=20
URL correspondante, les marques =93SNCF=94 et =93TGV=94 lorsque, dans le =
moteur de=20
recherche =93lo.st=94, la requ=EAte =93TGV=94 est effectu=E9e par =
l=92internaute;

Qu=92il=20
r=E9sulte en effet du constat d=92huissier en date du 05 d=E9cembre 2008 =
que la saisie=20
du terme =93TGV=94 dans la barre URL du moteur de recherche incrimin=E9 =
g=E9n=E8re=20
l=92affichage, en premi=E8re position, d=92un lien commercial intitul=E9 =
=93Tgv=94 et=20
renvoyant =E0 un =93site officiel de promos voyages=94 accessible =E0 =
l=92adresse=20
www.SNCFkayak.fr/Tgv ;

Qu=92=E0 d=E9faut pour la soci=E9t=E9 =
EOREZO de rapporter la=20
preuve d=92un pr=E9tendu partenariat avec le moteur de recherche GOOGLE =
et en=20
l=92absence de toute explication de sa part sur le fonctionnement de son =
propre=20
moteur de recherche, et notamment sur le choix des annonces, leur =
r=E9daction,=20
leur pr=E9sentation et leur emplacement, il doit =EAtre retenu qu=92elle =
est=20
responsable de l=92intitul=E9 du lien commercial incrimin=E9, lequel =
reproduit en=20
effet la marque =93TGV=94 pour diriger l'internaute vers un site=20
concurrent;

Que l=92atteinte =E0 la marque notoire =93TGV=94 est, =
pour les m=EAmes=20
motifs que ci-dessus indiqu=E9s, ainsi constitu=E9e, l=92argumentation =
de la soci=E9t=E9=20
EOREZO selon laquelle l=92utilisation du signe =93TGV=94 doit =EAtre =
consid=E9r=E9e comme=20
une r=E9f=E9rence n=E9cessaire, et donc licite en
application de =
l=92article L.713-6=20
b) du Code de la Propri=E9t=E9 Intellectuelle, =E9tant en l=92esp=E8ce =
inop=E9rante d=E8s lors=20
qu=92il n=92est nullement =E9tabli que le site accessible =E0 =
l=92adresse=20
www.SNCFkayak.fr/Tgv propose effectivement des produits ou services=20
authentiques;

Qu=92en revanche, il ne peut =EAtre consid=E9r=E9 =
que l=92utilisation=20
dans l=92adresse URL du site litigieux des termes =93SNCF=94 et =
=93TGV=94 soit =E9galement=20
imputable =E0 la soci=E9t=E9 EOREZO, seule la responsabilit=E9 de la =
personne physique=20
ou morale exploitant ledit site pouvant =E0 cet =E9gard le cas =
=E9ch=E9ant =EAtre=20
recherch=E9e;

Attendu que la SNCF fait encore grief =E0 la =
s=F4ci=E9t=E9 EOREZO de=20
proposer aux annonceurs, =E0 titre de mots-cl=E9s, =E0 l=92identique ou =
par imitation,=20
les marques =93SNCF=94, =93TGV=94, =93TRANSILIEN=94, =
=93VOYAGES-SNCF.COM=94 et=20
=93VOYAGES-SNCF=94;

Que cependant, aucune des pi=E8ces vers=E9es =
aux d=E9bats ne=20
permet de rapporter la preuve qu=92un outil de suggestion de mots-cl=E9s =
incluant=20
les marques notoires ci-dessus =E9num=E9r=E9es serait mis =E0 la =
disposition des=20
annonceurs par la soci=E9t=E9 EOREZO - qui d=92ailleurs affirme =
qu=92elle ne propose-=20
aucun programme de r=E9f=E9rencement payant -, une telle d=E9monstration =
ne pouvant=20
comme semble le sugg=E9rer la demanderesse r=E9sulter du seul =
caract=E8re lucratif de=20
l=92activit=E9 concern=E9e;

Attendu que la SNCF incrimine par =
ailleurs=20
l=92association effectu=E9e par le moteur de recherche =93lo.st=94 entre =
ses marques=20
notoires et les liens commerciaux concurrents des =
annonceurs;

Qu=92il=20
ressort en effet de l=92examen des constats r=E9alis=E9s les 22 octobre =
et 05 novembre=20
2008 que la saisie sur la barre URL du moteur de recherche litigieux des =
signes=20
=93SNCF=94, =93TGV=94, =93TRANSILIEN=94, =93VOYAGES-SNCF.COM=94 et =
=93VOYAGES-SNCF=94 g=E9n=E8re=20
l=92affichage de liens commerciaux b=E9n=E9ficiant d=92un emplacement =
privil=E9gi=E9 et=20
permettant d=92acc=E9der =E0 des sites proposant principalement la =
r=E9servation en=20
ligne de voyages ou de s=E9jours;

Or attendu qu=92il a =E9t=E9 =
pr=E9c=E9demment=20
indiqu=E9 que la soci=E9t=E9 EOREZO, qui invoque un partenariat avec la =
soci=E9t=E9 GOOGLE=20
sans en rapporter la preuve et qui n=92a pas entendu renseigner le =
Tribunal sur le=20
fonctionnement de son propre moteur de recherche, a manifestement =
op=E9r=E9 des=20
choix dans la r=E9daction, la pr=E9sentation et l=92emplacement des =
liens en cause,=20
dont il a =E9t=E9 relev=E9 qu=92ils ne sont pas strictement identiques =
aux liens=20
apparaissant =E0 la suite d=92une m=EAme requ=EAte sur le moteur de =
recherche=20
GOOGLE;

Qu=92elle a ainsi jou=E9 un r=F4le actif lui conf=E9rant =
une connaissance=20
et un contr=F4le des donn=E9es stock=E9es et engage en cons=E9quence sa =
responsabilit=E9=20
sur le fondement des dispositions susvis=E9es, l=92atteinte port=E9e aux =
marques=20
notoires =93SNCF=94, =93TGV=94, =
=93TRANSILIEN=94,
=93VOYAGES-SNCF.COM=94 et =93VQYACIES-SNCF=94=20
=E9tant, pour les m=EAmes motifs que ci-dessus expos=E9s, de nature =E0 =
porter pr=E9judice=20
=E0 la SNCF et constituant de surcro=EEt une exploitation injustifi=E9e =
desdites=20
marques;

Attendu enfin que la soci=E9t=E9 demanderesse estime que =
la soci=E9t=E9=20
EOREZO a =E9galement port=E9 atteinte =E0 ses marques notoires en =
faisant usage=20
desdites marques pour diriger l=92internaute vers des offres =
concurrentes de la=20
SNCF et qui sont affich=E9es avant les sites officiels de cette=20
derni=E8re;

Que cependant elle ne caract=E9rise ainsi aucun fait =
distinct de=20
ceux pr=E9c=E9demment examines.

- Sur la publicit=E9 =
trompeuse

Attendu=20
que l=92article L. 155-33 du Code de la consommation dispose que =93les=20
propri=E9taires de marques de commerce, de fabrique ou de service =
peuvent s=20
=91opposer =E0 ce que des textes publicitaires concernant nomm=E9ment =
leur marque=20
soient diffus=E9s lorsque l=92utilisation de cette marque vise =E0 =
tromper le=20
consommateur ou lorsqu =91elle est faite de mauvaise foi=94;

Que =
selon=20
l=92article L.121-l du m=EAme Code, tel que modifi=E9 par la loi =
n=B02008-776 du 04 ao=FBt=20
2008, - Une pratique commerciale est trompeuse lorsqu =91elle est =
commise dans=20
l=92une des circonstances suivantes.
1=B0/ Lorsqu =91elle cr=E9e une =
confusion avec=20
un autre bien ou service, une marque, un nom commercial, ou un aufre =
signe=20
distinctif d=92un
concurrent ,
2=B0/ Lorsqu =91elle repose sur des =
all=E9gations,=20
indications ou pr=E9sentations fausses ou de nature =E0 induire en =
erreur et portant=20
sur l=92un ou plusieurs des =E9l=E9ments suivants.
a) L =91existence, =
la=20
disponibilit=E9 ou la nature du bien ou du service,
b) Les =
-caract=E9ristiques=20
essentielles du bien ou du service, =E0 savoir ses qualit=E9s =
substantielles, sa=20
composition, ses accessoires, son origine, sa quantit=E9, son mode et sa =
date de=20
fabrication, les conditions de son utilisation et son aptitude =E0 =
l=92usage, ses=20
propri=E9t=E9s et les r=E9sultats attendus de son utilisation, ainsi que =
les r=E9sultats=20
et les principales caract=E9ristiques des testes et contr=F4les =
effectu=E9s sur le=20
bien ou le service; (...)

Que la SNCF fait en l=92esp=E8ce =E0 =
bon droit valoir=20
que la soci=E9t=E9 EOREZO engage sa responsabilit=E9 sur le fondement de =
ces=20
dispositions d=E8s lors que la reproduction de la marque notoire =
=93SNCF=94 sur la=20
page d=92accueil du site =93lo.st=94, dans les conditions ci-dessus =
d=E9crites,=20
constitue une pratique commerciale qui a pour objectif de tromper le=20
consommateur en lui faisant croire que l=92=E9tablissement public de =
transport de=20
voyageurs et de marchandises est un partenaire de ce site.

- Sur =
les=20
mesures r=E9paratrices

Attendu qu=92il sera fait droit =E0 la =
mesure=20
d=92interdiction sollicit=E9e dans les conditions =E9nonc=E9es au =
dispositif de la=20
pr=E9sente d=E9cision;

Attendu qu=92aux termes de l=92article =
L.716-14, alin=E9a=20
ier du Code de la Propri=E9t=E9 Intellectuelle, pour fixer les =
dommages et=20
int=E9r=EAts, la juridiction prend en consid=E9ration les cons=E9quences =
=E9conomiques=20
n=E9gatives, dont le manque =E0 gagner, subies par la partie l=E9s=E9e, =
les
b=E9n=E9fices=20
r=E9alis=E9s par le contrefacteur et le pre=92judice moral caus=E9 au =
titulaire des=20
droits du fait de l=92atteinte.=94;

Que la SNCF se pr=E9vaut de =
ce texte pour=20
solliciter r=E9parati=F4n des pr=E9judices mat=E9riels et du pr=E9judice =
moral qu=92elle=20
estime avoir subi du fait de l=92atteinte port=E9e =E0 ses marques =
notoires =93SNCF=94,=20
=93TGV=94, =93TRANSILIEN=94, =93VOYAGES-SNCF.COM=94 =
et =93VOYAGES-SNCF=94;

Que la=20
soci=E9t=E9 EOREZO oppose cependant que ces dispositions ne sont =
applicables qu=92en=20
mati=E8re de contrefa=E7on de marque et qu=92elles ne peuvent d=E8s lors =
=EAtre invoqu=E9es=20
en cas d=92atteinte =E0 une ou des marques notoires;

Qu=92en =
effet, l=92article=20
L.716-1 du Code de la Propri=E9t=E9 Intellectuelle d=E9finit la =
contrefa=E7on comme =93i=20
=91atteinte port=E9e au droit du propri=E9taire de la marque=94 =
elle-m=EAme constitu=E9e par=20
=93la violation des interdictions pr=E9vues aux articles L. 713-2, L. =
713-3 et L.=20
713-4=94;

Qu=92il s=92ensuit que les dispositions de l=92article =
L.7l6-14 du Code=20
de la Propri=E9t=E9 Intellectuelle, qui traite de la r=E9paration du =
pr=E9judice n=E9 de=20
la contrefa=E7on, ne peuvent =EAtre invoqu=E9es en l=92esp=E8ce, les =
atteintes retenues=20
=E9tant exclusivement fond=E9es sur l=92article L.7 13-5 du m=EAme =
Code;

Qu=92il=20
n=92en demeure pas moins que la SNCF a subi, du fait de l=92atteinte =
port=E9e =E0 ses=20
marques notoires, un pr=E9judice caus=E9 =E0 la fois par le =
d=E9tournement de client=E8le=20
qui ena n=E9cessairement d=E9coul=E9 ainsi que par la perte d=92image =
qui en est=20
r=E9sult=E9e;

Qu=92il y a lieu en cons=E9quence de lui allouer la =
somme de=20
150.000 euros =E0 titre de dommages-int=E9r=EAts en r=E9paration de son=20
pr=E9judice;

Qu=92il lui sera en outre octroy=E9 la somme de =
10.000 euros =E0=20
titre de dommages-int=E9r=EAts en r=E9paration des actes de publicit=E9 =
trompeuse commis=20
=E0 son encontre, =E9tant relev=E9 que de tels actes constituent =E0 son =
=E9gard des actes=20
de concurrence d=E9loyale dont elle est fond=E9e =E0 solliciter la =
r=E9paration, sans=20
qu=92elle puisse en revanche r=E9clamer une quelconque indemnisation au =
nom des=20
consommateurs, qu=92elle ne saurait en aucun cas =
repr=E9senter;

Attendu qu=92il=20
convient, eu =E9gard aux circonstances de l=92esp=E8ce et =E0 titre de =
compl=E9ment=20
d=92indemnisation, d=92autoriser la publication du dispositif du =
pr=E9sent jugement=20
selon les modalit=E9s ci-dessous pr=E9cis=E9es, une telle mesure ne =
pr=E9sentant pas=20
compte tenu des atteintes relev=E9es un caract=E8re=20
disproportionn=E9;

Qu=92en effet, s=92il est justement soutenu en =
d=E9fense que=20
les dispositions de l=92article L.716-13 du Code de la Propri=E9t=E9 =
Intellectuelle=20
n=92ont pas, ainsi qu=92il vient d=92=EAtre indiqu=E9 s=92agissant de =
l=92article L.7 16-14 du=20
m=EAme Code, vocation =E0 s=92appliquer au pr=E9sent litige, la mesure =
d=92interdiction=20
constitue n=E9anmoins l=92une des modalit=E9s de la r=E9paration =
int=E9grale du pr=E9judice=20
dont le juge civil appr=E9cie souverainement la pertinence, m=EAme en =
l=92absence de=20
texte la pr=E9voyant express=E9ment.

- Sur les autres =
demandes

Attendu=20
qu=92il y a lieu de condamner la soci=E9t=E9 EOREZO, partie perdante, =
aux d=E9pens qui=20
seront recouvr=E9s conform=E9ment aux dispositions de l=92article 699 du =
Code de=20
proc=E9dure civile;

Qu=92en outre, elle doit =EAtre condamn=E9e =
=E0 verser =E0 la=20
SNCF, qui a d=FB exposer des frais irr=E9p=E9tibles pour faire valoir =
ses droits, une=20
indemnit=E9 au titre de l=92article 700 du Code de proc=E9dure civile =
qu=92il est=20
=E9quitable de fixer =E0 la somme de 10.000 euros;

Que la demande =
form=E9e sur=20
ce fondement par Monsieur Jean-Luc H. et la soci=E9t=E9 EOREZO =
GROUP sera en=20
revanche rejet=E9e;

Attendu que les circonstances de l=92esp=E8ce =
justifient le=20
prononc=E9 de l=92ex=E9cution provisoire, qui est en outre compatible =
avec la nature=20
du litige.

PAR CES MOTIFS

Le Tribunal, statuant =
publiquement, par=20
mise =E0 disposition au greffe, par jugement contradictoire et rendu en =
premier=20
ressort,

- REJETTE la demande de la Soci=E9t=E9 Nationale des =
Chemins de Fers=20
Fran=E7ais tendant =E0 voir =E9carter des d=E9bats les pi=E8ces adverses =
n=B0 32, 33 et=20
34;

- PRONONCE la mise hors de cause de Monsieur Jean-Luc H. et =
de la=20
soci=E9t=E9 EOREZO GROUP;

- REJETTE la demande form=E9e par =
Monsieur Jean-Luc=20
H. et les soci=E9t=E9s EOREZO et EOREZO GROUP et tendant =E0 voir =
prononcer la nullit=E9=20
du proc=E8s-verbal de constat dress=E9 le 22 octobre 2008 par l=92Agence =
pour la=20
Protection des Programmes;

- REJETTE la demande form=E9e par =
Monsieur=20
Jean-Luc H. et les soci=E9t=E9s EOREZO et EQREZO GROUP et tendant =E0 =
voir prononcer=20
la nullit=E9 de l=92ordonnance sur requ=EAte rendue le 05 d=E9cembre =
2008;

- DIT=20
que la soci=E9t=E9 EOREZO, qui a un r=F4le actif dans le choix des =
contenus mis en=20
ligne sur son site et doit d=E8s lors =EAtre qualifi=E9e d=92=E9diteur, =
ne peut b=E9n=E9ficier=20
du r=E9gime de responsabilit=E9 limit=E9e instaur=E9e par la loi n=B0 =
2004-575 du 21juin=20
2004 pour la confiance dans
l=92=E9conomie num=E9rique et engage sa =
responsabilit=E9=20
civile dans les conditions de droit commun;

- DIT qu=92en faisant =

appara=EEtre sur la page d=92accueil de son site internet accessible =E0 =
l=92adresse=20
www.lo.st le signe =93SNCF=94 et sur une page de r=E9sultat de son =
moteur de recherche=20
un lien commercial intitul=E9 =93TGV=94, et en affichant, apr=E8s saisie =
par=20
l=92internaute sur la barre URL de son moteur de recherche des signes =
=93SNCF=94,=20
=93TGV=94, =93TRANSILIEN=94, =93VOYAGES-SNCF.COM=94 et =
=93VOYAGES-SNCF=94, des liens commerciaux=20
concurrents, =E0 des emplacements privil=E9gi=E9s, la soci=E9t=E9 EOREZO =
a port=E9 atteinte=20
aux marques notoires =93SNCF=94, =93TGV=94, =93TRANSILIEN=94, =
=93VOYAGES-SNCF.COM=94 et=20
=93VOYAGES-SNCF=94 dont la SNCF est titulaire;

- DIT que ce =
faisant, la=20
soci=E9t=E9 EOREZO s=92est en outre rendue coupable d=92une pratique =
commerciale=20
trompeuse au sens de l=92article L.121-1 du Code de la =
consommation;

En=20
cons=E9quence,

- FAIT INTERDICTION =E0 la soci=E9t=E9 EOREZO de =
poursuivre de=20
tels agissements, ce sous astreinte de 1.500 euros par infraction =
constat=E9e =E0=20
compter de la signification du pr=E9sent jugement;

- CONDAMNE la =
soci=E9t=E9=20
EOREZO =E0 payer =E0 la SNCF la somme de 150.000 euros =E0 titre de =
dommages-int=E9r=EAts=20
en r=E9paration du pr=E9judice subi du fait de l=92atteinte port=E9e =E0 =
ses marques=20
notoires =93SNCF=94, =93TGV=94, =93TRANSILIEN=94, =93VOYAGES-SNCF.COM=94 =
et=20
=93VOYAGES-SNCF=94;

- CONDAMNE la soci=E9t=E9 EOREZO =E0 payer =
=E0 la SNCF la somme=20
de 10.000 euros =E0 titre de dommages-int=E9r=EAts en r=E9paration du =
pr=E9judice subi du=20
fait des actes de publicit=E9 trompeuse commis =E0 son =
encontre;

- AUTORISE=20
la publication du pr=E9sent jugement, sous forme de conmiuniqu=E9s, dans =
trois=20
journaux ou revues au choix de la demanderesse et aux frais de la =
soci=E9t=E9=20
EOREZO, sans que le co=FBt de chaque publication n=92exc=E8de, =E0 la =
charge de=20
celle-ci, la somme de 3.500
euros HT.;

- ORDONNE la =
publication du=20
dispositif du pr=E9sent jugement en partie sup=E9rieure du site internet =
litigieux,=20
pendant une dur=E9e de 15 jours cons=E9cutifs, aux adresses internet=20
suivantes:
http://lo.st
www.lo.st
http://www.lo.st

- =
;CONDAMNE=20
la soci=E9t=E9 EOREZO =E0 payer =E0 la SNCF la somme de 10.000 euros au =
titre de=20
l=92article 700 du Code de proc=E9dure civile;

- DEBOUTE la =
soci=E9t=E9=20
EOREZO UROUP et Monsieur Jean-Luc H. de leurs demandes =E0 ce=20
titre;

-    CONDAMNE la soci=E9t=E9 EOREZO aux =
d=E9pens, qui=20
seront recouvr=E9s conform=E9ment aux dispositions de l=92article 699 du =
Code de=20
proc=E9dure civile;

-    ORDONNE l=92ex=E9cution=20
provisoire.

Fait et jug=E9 =E0 Paris le 11 juin =
2010







Paiment sécurisé avec CyberMUT
  Partage
Twitter  Facebook Google

Flux RSS
 Add to netvibes  http://www.wikio.fr  Ajouter à Google
Retrouvez toutes nos coordonnées sur Juritel.tel

Suivre Juritel sur Twitter
Suivre JURITEL sur TWITTER

 
P@rticip@tion :Azique